Parmi les traces de la crise mondiale de 2009, le chaumage et la baisse significative de nombre des postes d’emploi, ce qui rend la tache trop difficile voir impossible parfois surtout pour les nouveaux diplômés. Le Maroc étant l’un des pays les plus touchés par la crise mais certainement il n’est pas le seul.

Ici, au Maroc, nombreuses branches sont saturées, si vous êtes un bac + 2 en gestion comptabilité ou commerce, et que votre diplôme n’est livré que par un établissement d’enseignement privé, les chances de trouver un emploi sont quasiment nulles, bien que les recruteurs ont déjà passé plusieurs générations avant vous qui ont étaient intéressés juste par le diplôme, alors que les compétences ne sont pas au niveau, en outre les écoles privées envoient sur le marché d’emploi au Maroc des centaines de chercheur d’emploi et ce nombre dépasse énormément le besoin de recrutement sur le marché,
Pourtant, les offres d’emploi continuent chaque jour à s’afficher et les recruteurs ont toujours tendance à donner la priorité aux diplômés de l’état.

Toutefois il est inutile de perdre l’espoir, et comme le proverbe le dit « seule une volonté d’acier peut relever tous les défis » quelque soit votre spécialité et quelques soit votre niveau d’étude, vous ne devez pas baisser les bras, il faut juste chercher dans le bon chemin, inutile de chercher un poste pour un ingénieur en réseaux dans une ville comme Taroudant, peut être un technicien en agroalimentaire aura beaucoup plus de chance dans cette ville.

L’outil internet est la source la plus fiable pour l’information utile, allez donc sur le site : alwadifa-maroc.com